Aéroports

Simulation aéroportuaire

La simulation est d’un intérêt certain pour l’étude de la capacité d’un aéroport, permettant une étude plus réaliste en modélisant l’écoulement du trafic d’avions sur l’infrastructure de l’aéroport puis en évaluant les débits obtenus.

On procède aussi de la sorte pour les diverses opérations gérées dans les aéroports non liées spécifiquement aux mouvements des avions. L’aspect le plus visible, pour tous les voyageurs, c’est l’évaluation de la conception des postes d’inspection et flitrage (PIFs) retrouvés avant l’accès à la zone d’embarquement. Il s’agit dans ce cas de tenir compte des flux de passagers soumis à une séries de contrôles anticipant sur les temps d’écoulement, les réponses aux possibles aléas survenus, etc. Le niveau de qualité de l’aéroport sera modifié par la bonne conception de ces flux de voyageurs, ce qui pénalisera les aéroports qui produisent plus de retards et des désagréments pour les passagers.

Nous pouvons également citer l’utilité de la simluation pour la mise en oeuvre automatisé (ou partiellement manuel) pour la gestion des bagages (bagagge handling), la planification des opérations au sol et des véhicules pour divers services auxiliaires, et même dans certaines latitudes l’application de la simulation dans l’étude des processus de préparation de vols pour avions qui sont soumis à divers risques d’accumulation de glace sur les ailes et le fuselage («dégivrage»).